photo_author

JEAN FORTEROCHE

Blogueur & Ecrivain

Attention, ce site est un site non professionnel qui a été réalisé dans le cadre d'une formation professionnelle et sert désormais de portfolio. Par conséquent, son contenu est factice.

ARTICLE

En route pour le cercle arctique

Le 18/04/2020 à 20h47min By Jean

L’Arctique n’est pas une des cinq régions retenues par les Nations-Unies dans leur division du monde. Dans le découpage de l’ONU, les régions arctiques sont divisées entre Amérique, Asie et Europe, remettant en cause une possible unité de l’Arctique. À première vue en effet, les régions arctiques s’appréhendent bien davantage en termes de diversité que d’unité : diversité politique, sociale, économique, culturelle, géographique, climatique. Quelle unité entre Mourmansk, ville industrielle de la mer de Barents qui compte plus de 300 000 habitants, et une communauté inuite du Nunavut de quelques dizaines d’habitants ? À y regarder de plus près cependant, les régions arctiques possèdent des caractéristiques communes : au-delà des conditions proprement climatiques sur lesquelles nous reviendrons, ce sont des territoires très peu denses, colonisés récemment, éloignés à présent des centres économiques et politiques, dont les populations notamment autochtones connaissent souvent des situations sociales de crise.

Réfléchir aux régions de l’Arctique au pluriel invite tout d’abord à penser l’Arctique pour lui-même, alors que cette partie du monde a tant été décrite de l’extérieur. Cependant, il est impossible aujourd’hui d’ignorer les acteurs et les logiques externes à l’œuvre en Arctique, ne serait-ce que parce qu’une grande partie reste aujourd’hui encore sous dépendance économique de leurs capitales du « sud » et du reste du monde. À cela s’ajoute que depuis une trentaine d’années, les régions arctiques ont fait face à de grands bouleversements. Victimes visibles du changement climatique, elles ont connu un coup de projecteur médiatique en raison de toutes les opportunités économiques et commerciales supposément engendrées par la fonte accélérée des glaces : possibilité de routes maritimes internationales, zones de pêche élargies, ressources minérales et d’hydrocarbures. Ces enjeux éveillent l’intérêt des États du monde entier, interrogeant les limites de la région, ainsi que la place des acteurs nationaux et locaux, y compris autochtones, dans les décisions qui les concernent.

Il s’agira dans cet article de comprendre les éléments de différenciation régionale de l’Arctique et de ses populations dans un contexte de changements environnementaux et géopolitiques. Nous reviendrons dans un premier temps sur les changements climatiques et environnementaux qui affectent de manière différente les régions de l’Arctique. Dans un deuxième temps, nous analyserons comment l’irruption de la mondialisation dans les hautes latitudes affecte les régions de l’Arctique. Enfin, nous reviendrons sur les questions de géopolitique à toutes les échelles engendrées par la perception accrue de l’importance des ressources arctiques : dans un contexte d’intérêt international, qui doit décider pour les régions arctiques ?


COMMENTAIRES

Ce commentaire a été signalé. Il est en cours de modération


Ce commentaire a été signalé. Il est en cours de modération


Ce commentaire a été signalé. Il est en cours de modération


Vous aussi, laissez-moi votre avis sur cet article :

L'espace d'envoi de commentaires a été supprimé